Abolition de l'esclavage et la traite négrière

La journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

La journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition 1024 819 Olga Aymone

La journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

Historiquement, le 23 août 1791 est le début de l’insurrection des esclaves noirs de la colonie française de Saint Domingue. Cette insurrection est considérée comme étant la première révolte d’esclaves réussie du monde moderne. Elle va entrainer la première abolition de l’esclavage pendant la révolution française. En souvenir de cette révolution, chaque 23 août est commémoré, la journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition.

Il faut distinguer la traite négrière de l’esclavage des Noirs car l’esclavage ne suppose pas nécessairement qu’il y ait une traite alors que la traite négrière entraine forcément l’esclavage des Noirs.

La traite négrière est abolie au Royaume-Uni dès 1807, aux Etats-Unis dès 1808 et en France en 1815 pendant les Cents-Jours de Napoléon 1er. Dans les années 1830, plusieurs conventions internationales vont supprimer la traite des Noirs à l’échelle mondiale même si la traite orientale va persister pendant quelques décennies encore avant de disparaitre à son tour.
L’esclavage des Noirs, quant à lui, va persister pour des raisons essentiellement économiques après l’abolition des traites négrières. Ainsi, après un premier rétablissement en France par Napoléon Bonaparte en 1802, il est définitivement aboli en 1848. Au Royaume-Uni, l’esclavage est aboli en 1833 tandis qu’au Etats-Unis son abolition consécutive à la guerre de Sécession date de 1865. D’autres abolitions seront tardives comme au Brésil en 1888 ou même récemment en 1981 en Mauritanie.
Lorsqu’on parle de traite négrière de façon générale, il est important de rappeler qu’il s’agit du commerce d’esclaves dont ont été victimes des millions de populations africaines durant plusieurs siècles. Le bilan des victimes est souvent estimé à 42 millions d’Africains.

Ce commerce suppose un échange entre des fournisseurs et des acheteurs et l’esclave, en l’occurrence l’Africain, était considéré comme une marchandise. Le lieu de la capture et celui de la servitude étaient éloignés l’un de l’autre tandis que ce commerce bénéficiait de réseaux d’approvisionnement bien organisés et intégrés. De plus, des entités politiques ont approuvé et couvert ce commerce qui leur profitait financièrement.
Trois types de traite négrière ont existé : la traite orientale essentiellement arabe, la traite intra-africaine et la traite occidentale encore appelée traite atlantique ou traite transatlantique. Cette dernière était sous-tendue par le besoin en main d’œuvre des Européens pour développer l’activité économique du nouveau monde.
En raison du nombre des victimes, des nombreuses méthodes d’asservissement et aussi des multiples opérations de transports sur de longues distances, il est impérieux de ne pas laisser oublier ce phénomène historique de très grande ampleur. La journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est donc une journée qui doit permettre d’éviter cet oubli en inscrivant cette tragédie dans la mémoire de tous les peuples grâce à des actions qui associent l’ensemble des populations des pays concernés.

Parmi ces actions, on peut retenir le projet interculturel « La Route de l’esclave » initié en 1994 à Ouidah au Bénin. Ce projet a pour ambition d’une part de contribuer à une meilleure compréhension des causes et des modalités d’opération de l’esclavage et de la traite négrière ainsi que des enjeux et des conséquences de l’esclavage dans le monde et d’autre part de mettre en lumière les transformations globales et les interactions culturelles issues de cette histoire. De plus, il veut contribuer à une culture de paix en favorisant la réflexion sur le pluralisme culturel, le dialogue interculturel et la construction des nouvelles identités et citoyennetés.

A travers ces objectifs, « La Route de l’esclave » entend jouer sa partition dans la lutte contre l’ignorance ou l’occultation de ces événements historiques majeurs qui constituent un obstacle à la compréhension mutuelle, mais aussi un obstacle à la réconciliation et à la coopération entre les peuples. Cela est d’une importance capitale car les différentes inégalités de nos sociétés modernes sont issues des bouleversements provoqués par la traite négrière et l’esclavage.

La journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition vise donc à inscrire cette tragédie dans la mémoire de tous les peuples et contribuer de cette façon à ce que cela ne se reproduise plus dans l’histoire de l’humanité même si nous sommes conscients qu’il existe encore dans le monde des traites d’êtres humains pour diverses raisons qui vont du paiement d’une dette à l’exploitation des individus sans possibilité d’y échapper en passant par les condamnations aux travaux forcés.

Liens :
https://www.dw.com/fr/
https://www.journee-mondiale.com/119/journee-internationale-du-souvenir-de-la-traite-negriere-et-de-son-abolition.htm#:
http://wayback.archive-it.org/10611/20180705045141/http://www.unesco.org/new/fr/
https://fr.unesco.org/events/journee-internationale-du-souvenir-traite-negriere-son-abolition-
http://www.in-terre-actif.com/224
https://fr.unesco.org/themes/promouvoir-droits-inclusion/route-esclave

Politique de confidentialité

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des sites web font de même.

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

Consultez ici notre politique de confidentialité

Cliquez ici pour activer/désactiver Google Analytics

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez.