journée internationale de la femme africaine

La journée internationale de la femme africaine

La journée internationale de la femme africaine 1024 1536 Olga Aymone

La journée internationale de la femme africaine

La journée internationale de la femme africaine est célébrée chaque 31 juillet en guise de reconnaissance des contributions et des réalisations des femmes africaines au développement et à la libération de l’Afrique.
Historiquement, le 31 juillet a vu se tenir la première conférence des femmes africaines à Dar es Salam en Tanzanie en 1962 sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies et de l’Organisation de l’Unité Africaine actuelle Union Africaine. Le 31 juillet 1974, lors du premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes (PAWO) qui s’était tenu à Dakar au Sénégal, cette date a été consacrée en l’honneur des femmes panafricaines.

Depuis, chaque 31 juillet voit l’organisation d’événements, d’activités qui vont dans le sens de la célébration de la femme africaine dans tous les pays d’Afrique et aussi dans certains pays du monde avec des diasporas africaines.
Les femmes africaines ont toujours eu un rôle prépondérant dans les sociétés africaines depuis des millénaires. S’il est plus facile en Occident de se rappeler des reines égyptiennes Néfertiti et Cléopâtre de l’Antiquité, il ne faut pas oublier que bon nombre de femmes ont marqué l’histoire politique de l’Afrique. Ainsi, sans être exhaustif, des reines NjingaMbandi ou Pokou à Winnie Mandela ou WangariMaathai en passant par la princesse Yennenga, les intrépides Amazones du Dahomey ou encore Aoua Keita, ce sont autant de femmes africaines qui ont pris une part active aux luttes politiques de leurs époques respectives.

Le 31 juillet commémore la femme africaine en général, il ne faut donc pas oublier toutes ces femmes de la diaspora qui ont aussi pris leur part dans nombre de combats politiques. C’est la mulâtresse Solitude, c’est Joséphine Bakhita, Rosa Parks ou encore Bessie Coleman parmi tant d’autres qui se sont illustrées hors du continent africain.
Si, à l’époque, ces femmes se sont distinguées dans des luttes politiques essentiellement pour la libération des peuples africains du joug de la colonisation, de la ségrégation ou de l’apartheid, aujourd’hui, une nouvelle génération de femmes panafricaines a repris ce flambeau mais pour des luttes encore plus diversifiées.

Mais la femme africaine qu’on célèbre chaque 31 juillet n’est pas forcément politique. C’est la mère de famille qui, quotidiennement, travaille à la sueur de son front pour nourrir sa famille, sa communauté. Majoritaire dans les sociétés africaines, elle est encore emprisonnée dans les carcans des traditions qui ne lui permettent pas de bénéficier d’une éducation à la base, d’un système de santé adéquat … pourtant l’Afrique est le continent ayant le plus fort taux d’entrepreneuriat féminin au monde.

Au-delà de ces activités quotidiennes, elle s’attaque à d’autres défis qui visent à son émancipation. En effet, la femme africaine est très en retard sur les questions d’émancipation du fait des pratiques sociétales africaines qui sont de traditions patriarcales et qui confèrent le pouvoir de décision aux hommes. Elle s’attaque donc aux questions de genre en vue de bénéficier d’une égalité de traitement à l’instar de toutes les femmes du monde ce qui lui permettra d’avoir une meilleure autonomisation.
L’accent doit être mis sur les principaux leviers permettant à la femme africaine d’être plus émancipée, plus autonome et d’avoir accès au même traitement que les hommes.

Certains pays comme le Rwanda, ont pris un peu d’avance sur cette question de l’émancipation et de l’égalité de traitement de la femme. Ainsi, on constate une certaine parité dans les institutions rwandaises et d’ailleurs c’est dans ce pays qu’on retrouve le seul parlement majoritairement féminin au monde. Mais ce sont des résultats très insuffisants dans la société rwandaise et à l’échelle du continent où l’égalité homme/femme n’est pas du tout une réalité.
Chaque année, les manifestations du 31 juillet sont autant d’occasions qui doivent permettre de mettre en valeur la femme africaine et ses combats qui sont autant de contributions à la construction d’un continent plus équitable et plus prospère et globalement d’un monde meilleur.

En cette année 2020, ces manifestations multiformes seront très réduites à cause de la pandémie de la Covid-19, mais les réseaux sociaux joueront leur partition. Ainsi, plusieurs panels s’intéressent à l’événement et organiseront des débats généraux sur l’évolution du statut de la femme au sein de la société africaine, mais aussi sur son rôle et sa capacité de résilience face aux dégâts socio-économiques causés par la pandémie ou encore la contribution des femmes de la diaspora africaine au développement de l’Afrique.

La journée internationale de la femme africaine est encore méconnue du grand public, même au sein de la communauté africaine alors qu’elle mérite d’être beaucoup plus médiatisée au regard de sa symbolique. En effet, la femme africaine est une inlassable travailleuse pour qui chaque jour est un nouveau challenge à la vie et elle mérite que tout le monde entier la soutienne.

Liens :
https://www.journee-mondiale.com/442/
https://societecivilemedia.com/7556-2/
https://www.portailafrique.fr/journee-internationale-de-la-femme-africaine-2019/
https://www.eventbrite.com/e/journee-internationale-de-la-femme-africaine-2020-tickets-
http://www.zakweli.com/journee-internationale-de-la-femme-africaine/

Politique de confidentialité

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des sites web font de même.

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

Consultez ici notre politique de confidentialité

Cliquez ici pour activer/désactiver Google Analytics

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez.