La télémédecine

La télémédecine

La télémédecine 1200 597 Olga Aymone

La télémédecine

La télémédecine est une nouvelle forme d’exercice de la médecine. Elle suppose d’inclure les nouvelles technologies de l’information et de la communication dans les pratiques médicales. Très peu vulgarisée dans le monde, elle commence à se développer dans les pays du Nord.
La télémédecine est définie par la Commission européenne comme étant « la fourniture à distance de services de soins de santé par l’intermédiaire des technologies d’information et de communication dans des situations où le professionnel de la santé et le patient, ou deux professionnels de la santé, ne se trouvent pas physiquement au même endroit. » Concrètement, il s’agit de prodiguer à distance des soins médicaux ou des avis de professionnels de la santé.

Cette pratique est née de la nécessité de supprimer certaines contraintes que peuvent représenter des facteurs tels que l’éloignement ou la prise en charge quotidienne. Elle a aussi pour but, entre autres, de permettre une prise en charge efficiente de l’organisation des soins au plus près du lieu de vie, d’effacer les inégalités d’accès aux soins.
La télémédecine regroupe plusieurs composantes dont les plus importantes sont la téléconsultation, la télé-expertise, la télésurveillance et la téléassistance. La téléconsultation permet à un médecin de consulter son patient à distance alors que la télésurveillance permet au professionnel de santé d’interpréter à distance les données recueillies pour un suivi sur le lieu de vie du patient et si possible de prendre des décisions nécessaires à sa prise en charge. La télé-expertise permet un échange d’avis à distance entre praticiens alors que la téléassistance médicale permet à un professionnel de la santé d’avoir l’assistance à distance d’un autre professionnel de la santé au cours de la réalisation d’un acte.

Contrairement à d’autres pays tels que la France, la télémédecine ne dispose pas encore d’un cadre légal bien défini en Belgique. Des démarches sont engagées en vue de la mise en place de ce cadre légal. Le retard de la Belgique en matière de télémédecine est essentiellement dû aux réticences qui existent surtout dans sa pratique réunissant les professionnels de santé et leur patient, c’est-à-dire la téléconsultation. En effet, nombre de professionnels et de patients ne sont pas favorables au remplacement de la traditionnelle visite dans le cabinet du médecin par une consultation vidéo en direct avec un médecin. Le risque de déshumanisation de la relation soignant-soigné est très présent dans les esprits des individus. Du côté des professionnels qui sont formés pour des démarches cliniques en face-à-face, il faut noter la peur de ne pas bien faire leur métier du fait de l’absence de contact physique. Leur principale crainte étant que le diagnostic qui sera virtuellement établi puisse être erroné ; ce qui pourrait par exemple entrainer une mauvaise prescription de médicaments mais surtout une mise en danger de la santé du patient.

Même si elles sont objectives, les partisans de la télémédecine estiment que les craintes autour de cette nouvelle pratique médicale n’ont pas lieu d’être. Selon eux, il s’agit d’une pratique complémentaire qui n’a pas l’ambition de se substituer aux actes médicaux en présentiel mais de plutôt permettre de répondre positivement aux défis auxquels est confrontée l’offre de soins aujourd’hui.

Pratique complémentaire amenée à se développer encore plus, il faut comprendre que la télémédecine intervient généralement dans le contexte du patient connu physiquement et qui a déjà été évalué en face-à-face. Elle n’est d’ailleurs pas recommandée lorsqu’il s’agit d’un premier contact avec un patient que le professionnel de soins ne connait pas.
Pour achever de convaincre les plus sceptiques, il faut souligner que la télémédecine doit s’intégrer dans un parcours de soins qui ne rompt pas le lien humain et où elle vient compléter les pratiques médicales habituelles en présentiel. En définitive, la télémédecine et ses composantes doivent être comprises comme une autre manière de soigner, qui utilise les nouvelles technologies, avec les mêmes exigences de qualité et de sécurité, adaptée à l’air du temps.

Liens :
https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9m%C3%A9decine
https://www.inami.fgov.be/fr/themes/cout-remboursement/
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/telemedecine/
https://www.partenamut.be/fr/blog-sante-et-bien-etre/articles/

Politique de confidentialité

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des sites web font de même.

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

Consultez ici notre politique de confidentialité

Cliquez ici pour activer/désactiver Google Analytics

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez.