Difficultés du travail des soignants

Les difficultés du travail des soignants

Les difficultés du travail des soignants 512 768 Olga Aymone

Les difficultés du travail des soignants

Dans nombre de pays du monde, le 1er mai est le jour de commémoration à la fois de la journée internationale des travailleurs et de la fête du Travail. C’est traditionnellement un jour chômé au cours duquel on assiste un peu partout dans le monde à des manifestations syndicales, intersyndicales ou unitaires qui permettent d’exprimer les revendications et les mouvements sociaux en cours. Cette année, les différentes mesures de confinement un peu partout dans le monde remettent en cause l’organisation des manifestations publiques. Comme bon nombre de travailleurs, le secteur de la santé et son personnel soignant ne pourront certainement pas manifester.
N’en déplaise car aujourd’hui, la crise sanitaire du COVID-19 que traverse le monde permet de poser un regard nouveau sur eux car ils se retrouvent au centre de la lutte face à la pandémie. Leur total investissement en ces moments difficiles que nous traversons n’est, pour l’heure, récompensé que par des messages de soutien et de remerciement de plus en nombreux partout dans le monde. Ainsi, tous les soirs ils sont mis à l’honneur à travers le tonnerre d’applaudissements qu’ils reçoivent de la part des populations sous les coups de 20h.

Ces hommages sont pleinement mérités car le personnel soignant souffre aussi d’un manque de reconnaissance. Par exemple, contrairement à d’autres pays européens on constate en Belgique qu’il n’y a pas de liste du nombre de personnel soignant mort, infecté par le COVID-19 dans l’exercice de leur fonction. De plus, la prime envisagée pour eux au plus fort de cette crise sanitaire ne sera probablement pas versée.
Mais de façon plus générale et c’est bien plus grave, le personnel soignant fait face à des difficultés qui génèrent des situations inacceptables pour les travailleurs et influencent directement la qualité des soins. Au nombre de ces difficultés, il faut retenir les mauvaises conditions de travail et la pénurie de travailleurs.
A cause de ces difficultés, il est de moins en moins attractif, de nos jours, de travailler dans les métiers de la santé qui sont jugés peu valorisants surtout en ce qui concerne le personnel soignant. Certains métiers du secteur font l’objet d’une représentation négative dans la société et auprès des individus à tel point qu’on constate une fuite vers d’autres secteurs jugés plus valorisants grâce à des formations complémentaires.

Il est à noter que les nombreuses politiques budgétaires restrictives entrainent des coupes budgétaires qui ne permettent plus de proposer des rémunérations attractives. Ceux qui restent dans ce secteur sont de plus en plus exposés à la précarité. Le secteur peine à recruter et parfois pour compenser cette pénurie de travailleurs, on fait recours à de la main d’œuvre en provenance de pays dont les coûts de travail sont très bas. Cela ne va pas sans conséquences toutes aussi négatives car c’est prendre le risque de « déshabiller Pierre pour habiller Paul ». En effet, cette pratique entraine dans ces pays une fuite de compétences et une mauvaise qualité de soins alors que dans les pays d’accueil se poseront les questions de l’intégration à plusieurs niveaux et surtout de la prise en charge des soins selon les standards des pays développés où certains problèmes sont traités de manière différenciée.

La résultante de la pénurie de personnel est la dégradation des conditions de travail dans le secteur. Le personnel soignant travaille en surcharge. Cette surcharge se caractérise par de très mauvaises conditions de travail qui vont de l’insuffisance de matériels de soins (le constat est actuellement patent avec l’insuffisance de matériels pour gérer la crise sanitaire) à l’augmentation des contraintes qui peuvent être horaires, physiques, mentales et psychiques. De façon générale, la majeure partie du personnel soignant travaillant pleinement s’accorde à reconnaitre que la surcharge de travail entraine des inconvénients sur leur vie familiale et sociale.

Cette dégradation des conditions de travail entraine une souffrance du personnel soignant. Cette souffrance est aussi le fruit des lourdeurs administratives, parfois de l’incivilité des patients. Le personnel soignant souffre aussi de la confrontation brusque et quotidienne avec la souffrance morale et physique des patients. Ces différents facteurs de souffrance sont source d’épuisement professionnel chez bon nombre de personnel soignant.
L’épuisement professionnel communément appelé burn out est la résultante de toutes les difficultés auxquelles est confronté le personnel soignant dans le secteur de la santé.

Il est nécessaire de mieux prendre en compte cette souffrance au travail car, même si elle est commune à toutes les professions, elle est assez spécifique chez le personnel soignant. Au-delà de l’épuisement émotionnel et de la perte d’accomplissement de soi au travail qu’on retrouve dans toutes les situations de burn out, dans le secteur de la santé il faut y adjoindre l’important impact de la déshumanisation de la relation avec autrui. Cette déshumanisation se traduit par une dévalorisation de la relation humaine qui devrait exister avec les patients et leurs familles. Cette spécificité est particulière car dans le secteur de la santé, la relation à l’autre est primordiale.
Régulièrement, le personnel soignant qui continue d’avoir à cœur sa mission de service sanitaire, tire la sonnette d’alarme sur cette situation qui l’entraine dans une précarité quotidienne. Les 1ers mai sont autant de jours symboliques pour rappeler ces difficultés rencontrées quotidiennement et qui sont autant de défis qui nécessitent d’être mieux pris en compte par les gouvernants.
Malheureusement, grâce à la pandémie du COVID-19 et à l’implication des personnels soignants au péril de leur vie, on comprend qu’il ne suffira pas seulement d’améliorer les conditions de travail ou d’augmenter le nombre du personnel pour espérer régler toutes les difficultés qu’on rencontre dans le secteur de la santé. Aujourd’hui, il est urgent de mettre en action une véritable politique de santé en la matière.

Liens :
https://www.maisonmedicale.org/12-Les-conditions-de-travail-du.html
https://pro.guidesocial.be/articles/actualites/une-enquete-sur-la-charge-de-travail-des-infirmiers.html
https://sante.lefigaro.fr/article/sous-pression-les-professionnels-de-sante-souffrent-de-leur-travail/
https://www.rtl.be/info/magazine/science-nature/
https://www.rtbf.be/info/societe/

Politique de confidentialité

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des sites web font de même.

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

Consultez ici notre politique de confidentialité

Cliquez ici pour activer/désactiver Google Analytics

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez.